vendredi 8 novembre 2013

Les Dionysies Pertuis

Du mercredi 20 au dimanche 24 novembre au théâtre.
Pour cette 14ème édition, pouvons-nous vous mettre l’eau à la bouche ?
La table n’est pas encore dressée, mais en guise d’amuse-bouches voici en vrac quelques ingrédients qui devraient faire partie du festin... Il est fort probable que nous assistions à des "Funérailles d’hiver" (Hanokh Levin), et que l’"incendie" (Wajdi Mouawad) fera rage. Ensuite nous visiterons "Le marionnettiste de Lodz" (Gilles Segal). Ce ne seront bien sûr que "Petits Jeux sans conséquences" (Jean Dell et Gérald Sibleyras)... Nous avons encore en réserve "Homme et galant homme" (Eduardo de Filippo), "D’un retournement l’autre" (Frédéric Lordon) et d’autres encore...
Cette année, encore plus que les années précédentes, nous avons eu de gros coups de coeur, que nous aurons plaisir à partager avec nos spectateurs. Selon le principe auquel nous restons attachés, nous proposerons une programmation variée, allant du drame à la comédie, programmation essentiellement contemporaine, avec juste un petit détour par Tchekhov et Eduardo de Filippo.
Nous serons heureux d’accueillir des nouveaux venus aux Dionysies, tel le GARD d’Aramon, Bric-Broc théâtre de la Seyne s/Mer, ou Les improbables de Chateauneuf-les-Martigues.
Nous serons également ravis d’accueillir Le marionnettiste de Lodz de Gilles Segal, par les Caquetants de Ventabren, qui représentera la région PACA lors du festival national FESTHEA de Tours. Cette édition sera aussi l’occasion de découvrir un auteur italien du XXème siècle sans doute peu connu en France : Eduardo de Filippo. Acteur, poète, dramaturge et scénariste, né à Naples, il l’est l’auteur d’une vingtaine de pièce de boulevard truculentes, très inspirées par sa ville natale, dont Homme et galant homme, programmée le samedi 23 novembre à 21h.  Nous verrons également une interprétation très sensible de Incendies de Wajdi Mouawad par La Girandola de Pertuis, et deux spectacles inspirés par « la Crise », traitée avec un bel humour (noir, parce qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer !) : Comédies tragiques, de Catherine Anne (Th. De la Récréation, Aix en Provence) et d’un retournement l’autre de Frédéric Lordon (Th. De la Grimace, Aix en Provence).  Citons également, pour la première fois aux Dionysies : Hanokh Levin et ses Funérailles d’hiver, ou comment fuir un enterrement « avec cimetière pluvieux, petite vieille et trépas ». Depuis deux ans, nous avons également pris l’habitude de présenter une petite forme (30 mn au maximum) lors de l’inauguration du festival. Cette année, ce sera Atteintes à sa vie, d’après Martin Crimp par La Nacelle en Luberon (Pertuis). 
Billetterie plein tarif/tarif réduit :
Le spectacle 8 €/5 €
Deux spectacles 12 €/8 €
Passeport (pour tous les spectacles) 20 €/15 €
Tarif réduit : groupe à partir de 10 personnes, adhérents CCCJ et FNCTA, étudiants, chômeurs.
Tel : 06 15 92 33 48
cotecour-cotejardin.over-blog.org
festivallesdionysies.over-blog.fr

Une erreur est survenue dans ce gadget